Passer la porte de l’Orée du Bois est entrer dans un monde d’objets animés d’une mission première, celle d’apporter joie et fantaisie dans nos maisons. Ces objets inutiles pour un cartésien sec et peu fécond revêtent peu à peu une utilité les hissant d’abord au nécessaire pour triompher ensuite dans l’indispensable où ils approchent du spirituel.

En effet, ce qui concourt à la beauté d’un lieu, même inutile en fonction, devient utile en apportant un brin de poésie, de bien-être, un sourire, une harmonie, un petit message d’amour ou d’amitié, un supplément d’âme. Ici, tout est de l’ordre du nécessaire ! Courrez vite… les objets s’animent et s’en vont vite !