2 Boulevard Maréchal Fayolle, en plein cœur du Puy, rencontre avec l’agence Let’s GO Architectes !

Matières brutes, savoir-faire locaux, et traditions sont les piliers sur lequels s’appuie leur travail, qui n’oublie pas d’être contemporain ! Entre Servane Besançon et Clément Philis, un regard vaut mille mots. Les deux architectes, parfaitement complémentaires, dévoilent tout leur potentiel et leur inventivité à travers des projets à taille humaine, sources de belles rencontres, de découvertes, et de nombreux échanges.

 

L’agence

Pour Servane, l’architecture est une histoire de famille. C’est en observant son père – architecte à Brioude – dessiner sur la table de la salle à manger le soir, que sa passion s’installe. Clément, lui, a depuis toujours nourri sa passion et aiguisé son regard à travers de nombreuses disciplines : design, musique, gastronomie… L’envie est là. La décision est prise. Ils seront architectes.

Au fil de leurs études, de voyages, et de rencontres importantes – avec des enseignants, des architectes, ou des lieux qui ont fait sens pour eux –, leur style s’affirme, leur démarche aussi. Depuis les bancs de l’ENSACF, puis après avoir travaillé auprès d’autres agences partout en France, la suite s’impose comme une évidence pour notre duo. Servane et Clément décident de créer ensemble leur propre agence. Let’s GO Architectes nait en 2013. Comme un cri d’enthousiasme et d’optimisme ! Une invitation à se lancer, à accomplir de belles choses !

 

De formations en urbanisme et architecture des territoires, jusqu’à la réalisation d’une ligne de mobilier, Servane et Clément sont résolument ouverts à tous types de projets lorsque ceux-ci montrent une réelle « envie d’architecture » ! Ils aiment aller au-delà de la demande initiale et travaillent à toutes les échelles : après l’aménagement du magasin Fleurs & Sens, ils démarrent désormais l’extension du Centre de Convalescence Jalavoux. Proposer à leurs clients une autre vision, trouver de nouvelles mises en œuvre avec les bureaux d’études ou les entreprises, leur permet de bousculer les codes et de ne surtout pas faire « comme on fait d’habitude ».

Chez Let’s GO, l’acte de construire se repositionne dans une pensée plus large : celle d’apporter une réelle plus-value à son environnement. Que ce soit pour les collectivités, les professionnels, ou des commandes privées, les projets de Servane et Clément ont un but en commun… Celui de valoriser le territoire : ses richesses, ses savoir-faire, son histoire.

 

Pour Servane et Clément, l’observation et la connaissance du territoire d’intervention sont primordiaux ! L’utilisation de matériaux locaux ou de techniques locales, de typologies traditionnelles, n’est pas contradictoire avec une architecture contemporaine, loin de là ! Plutôt que d’inventer à tout prix, leur rôle est surtout de donner du sens à la construction, à travers le rapport qu’elle entretient au territoire. « Lorsque dans un projet on utilise de la pierre, c’est qu’il y a des carrières et des gens capables d’utiliser ce matériau. Au-delà de l’esthétique, c’est une démarche territoriale. »

Le duo d’architecte ne se définit pas à travers un style, mais plutôt par une méthode et une culture qui appréhendent de manière globale le site, le territoire et les usagers… Au Pertuis, les architectes ont utilisé la phonolithe locale pour reconstituer des murets typiques et qui protègent le soubassement du bâtiment de la neige. A Saint Germain Laprade, c’est l’arkose de Blavozy qui a été choisie pour encadrer les fenêtres, comme dans toute la ville du Puy. A Job, près d’Ambert, il n’y a plus de carrière exploitée mais les maçons ont des stocks importants de granit provenant de vieilles granges effondrées… Même si la pierre n’est pas un impératif (il peut s’agir de bois, de brique, de béton…) il est surtout question d’une matière brute, une ressource !

 

Les projets

Pôle enfance de Paulhaguet

Paulhaguet porte toujours les couleurs de la production de l’ancienne briqueterie. Quelle plus belle occasion qu’un projet destiné à la jeunesse pour renouer avec cette tradition et tous les avantages contemporains du matériau. L’agence recherche actuellement les moules originaux afin de les réutiliser, ainsi qu’un moyen de les produire localement. Elles seront sûrement moins nettes que les productions industrielles d’Europe de l’Est mais elles seront uniques et locales.

La Maison des services de Viverols

Créer un pôle de 7 services différents dans 3 bâtiments hétérogènes, sur 4 niveaux et plus de 600m² en plein centre bourg de Viverols, est un vrai pari aussi bien politique qu’architectural ! Dans ce projet, il s’agit pour l’agence Let’s GO de donner une cohérence à cet ensemble et d’en faire un vrai élément de dynamisation du bourg, à travers un panel d’usages contemporains (maison de services, espace de coworking, centre télétravail, espace public numérique…). Le mobilier (intégré ou non) a également été créé spécifiquement pour ce projet. 

L’école du Pertuis

Un col à plus de 1000m d’altitude, des toitures sombres et des murets en lauzes. Ici, l’école joue de ces archétypes. Le jeu des murets en phonolite et des renfoncements permet de protéger les bardages des épaisses couches de neige, et d’offrir des espaces adaptés à une école dans ces contextes. Un espace de déambulation remplace les circulations en prolongeant le parvis rendu piéton et la cour comme un espace de vie supplémentaire.

Parce que les rapports humains sont toujours placés au centre de leur travail, Servane et Clément nous confient un petit coup de cœur  : « Les échanges et la relation de confiance que l’on a eue avec la maîtrise d’ouvrage et les équipes enseignantes ont été une belle expérience. »

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA