« Préservons aujourd’hui l’avenir »

Telle est la devise de la Fondation du Patrimoine, créée il y a un peu plus de 20 ans par une loi, et reconnue d’utilité publique ! Non contente de restaurer pour la simple beauté de la pierre, la Fondation du Patrimoine joue un rôle dans le développement culturel, économique et social de notre département, et participe à son dynamisme. Au-delà du rayonnement du territoire s’inscrit un double enjeu : l’éducation et la transmission aux générations futures.

 

C’est aussi, pour les territoires et les collectivités qui s’engagent à restaurer et valoriser leur patrimoine, une force, une fierté. Les activités et animations qui entourent ces sites, notamment à l’occasion des appels aux dons sont l’occasion de retisser le lien social entre les communautés, habitants, touristes, acteurs économiques locaux, nouveaux arrivants !

 

Au-delà de la préservation d’un patrimoine riche et séculaire, ces projets de restauration participent également au maintien et à la création d’emplois ! Grâce à l’intervention d’artisans multiples : lauzeurs, maçons, menuisiers, peintres, restaurateurs de fresques, ces métiers, parfois en passe de disparaître, revivent grâce à la formation et à la transmission des savoir-faire. En 20 ans, 654 emplois ont été créés ou maintenus grâce à l’action de la Fondation et la sauvegarde du patrimoine.

 

Aussi, depuis 2011, la Fondation du Patrimoine met en œuvre un programme visant à restaurer le patrimoine dans le cadre de chantiers d’insertion et de formation. Un partenariat a vu le jour entre l’association d’insertion Meygalit, située à Saint Julien Chapteuil et la délégation Haute-Loire de la Fondation du Patrimoine.

 

Une fondation pour tous les patrimoines

La Fondation du Patrimoine s’intéresse au patrimoine bâti : églises, fermes, lavoirs, ponts, fours à pain, maisons d’assemblée, fontaines, mais aussi au patrimoine dans toutes ses dimensions : mobilier, patrimoine industriel, patrimoine roulant, et immatériel des métiers et savoir-faire.

En Haute-Loire, la Fondation du Patrimoine est présente depuis 2002, et composée d’une équipe de 7 bénévoles, une déléguée départementale, un délégué technique, et des « délégués de pays » pour Brioude, Craponne, Blesle, et la Chaise-Dieu. Ainsi depuis 2002, 264 projets ont été soutenus ! 

Mécénat populaire et d‘entreprise

Les porteurs de projets publics font appel à la Fondation du Patrimoine lorsqu’ils souhaitent restaurer un bâtiment public. En plus des financements publics, la Fondation du Patrimoine les accompagne pour « monter une souscription », c’est-à-dire pour faire appel au mécénat populaire et d’entreprise.

Reconnue d’utilité publique, la Fondation du Patrimoine permet aux donateurs de défiscaliser leurs dons !

Avantage supplémentaire pour le porteur de projet… Si le bâtiment n‘est pas classé ou inscrit au titre des Monuments Historiques, la Fondation du Patrimoine abonde ! On compte ainsi 1 euro récolté = 1 euro donné, avec un plafond selon l‘importance du chantier.

 

En Haute Loire, plusieurs souscriptions sont ouvertes dans le département ! L’Eglise des Carmes au Puy-en-Velay pour la restauration de sa façade et afin de retrouver son allure d’origine, l’Église de Cayres, les escaliers du rocher menant à La Chapelle Saint Michel d‘Aiguilhe, le monument aux morts du cimetière de Riotord, La Chapelle de Chassaleuil dans la commune de Saint Paulien, etc.

 

La mission Bern, qui fait appel à la Fondation du Patrimoine pour inventorier les monuments en péril, a permis de déclarer 2000 bâtiments, 18 projets emblématiques, 270 projets retenus dont 3 pour la Haute Loire. On compte parmi eux l’Eglise Sainte Madeleine de Saint Ilpize pour des travaux d’urgence, le Pont vieux de Lavoûte-sur-Loire pour reconstruire les arches démolies par les crues et le temps afin de rejoindre les deux rives, et les grottes de Couteaux à Lantriac.

 

Le label pour les particuliers

Une balade dans les massifs du Meygal, du Mézenc, ou dans les hameaux et villages de l’Est du département, vous fera peut-être remarquer des plaques de la Fondation du Patrimoine apposées sur des maisons, fermes, ou granges coiffées de toitures en chaume et en lauzes.

En effet, elles bénéficient, avec l’aide conjointe du Conseil Départemental et de l’UDAP (Unité de Direction de l’Architecture et du Patrimoine), du label de la Fondation du Patrimoine, et représentent 70% des dossiers !

Les particuliers souhaitant restaurer leur bâtiment peuvent bénéficier du label de la Fondation du Patrimoine et défiscaliser  50 ou 100% de leurs travaux de leur revenu imposable. Le projet doit cependant remplir certaines caractéristiques. Il doit s’agir de travaux extérieurs (toiture, menuiserie, maçonnerie…) pour un bâtiment visible depuis la voie publique, ayant un intérêt patrimonial, architectural, ou touristique, et non protégé au titre des Monuments Historiques. 

Les propriétaires publics et privés peuvent ainsi compter sur la Fondation du Patrimoine pour sauvegarder et mettre en valeur leur patrimoine en péril, et contribuer à la vie économique et sociale du département !